Crayon H.B.

Le blog journal du collège Henri Boudon

Sondages et témoignages sur le sexisme en collège 5 décembre 2012

Filed under: Actualités — Chloé @ 18:16
Tags: ,

Nous avons eu de nombreux témoignages sur le sexisme chez les ados. Certains sont vraiment choquants et osés. Ces «insultes» se font de plus en plus tôt dans la population française. Quelques exemples…

Lana, une jeune adolescente Parisienne, se baladait à vélo. Un homme l’interpelle, l’adolescente, pensant qu’il avait besoin d’une information, s’arrête mais l’homme lui crie : «la pipe à 30 € ?» devant tous les passants. La jeune fille est restée choquée.

Dans le cas de Sonia , ils étaient deux. Elle discutait, assise sur un banc avec une amie, les jambes croisées sous sa jupe. Des hommes en voiture s’arrêtent net devant elles, et crient dans la rue : «Et si tu écartais les cuisses, qu’on se rince l’œil!». Mais tout le monde dira  que toutes les jolies filles ont déjà eu affaire à ce genre de «lourdingues».

Témoignages, pas toujours de victimes :

«Au collège, entre garçons, on s’amuse souvent à insulter une fille» reconnaît Thomas, un collégien.

Témoignages de victimes :

«Dans l’escalier, les filles doivent aller derrière les garçons, car si elles sont devant elles se font toucher les fesses ou les garçons leur décrochent leur soutien gorge !!» a témoigné Tara, 13 ans, élève dans l’Eure.

Ces jeunes filles se défendent autant qu’elles peuvent, mais elles préfèrent dire que ce sont des moqueries entre camarades de classe, ce qu’elles trouvent normal.

«La plupart des jeunes affirment pouvoir faire la différence entre le jeu et l’agression, mais toucher une épaule ou une main n’est pas pareil que toucher des fesses», affirme Nathalie Lecordier, directrice du centre d’information sur les droits des femmes et des familles de Rouen.

«Sur le coup, les filles ne disent rien, mais on les retrouve trois mois après en pleurs car les injures sont montées d’un cran. Les con***** et débiles d’hier sont passées aux injures plus blessantes et plus insultantes comme chienne, vieille p**** … » déclare Céline, en poste dans un collège d’Angers.

«On se traite souvent de sa**** ou de p’tite p**** entre copines. Mais c’est pour rigoler, c’est presque comme si c’était un autre mot, pas la vraie insulte.» raconte Lila, 17 ans.

Pour les adolescents, s’insulter à longueur de journée, que ce soit avec des insultes plus osées que d’autres, est devenu une réelle habitude. Mais celles-ci sont toujours blessantes pour certain(es).

«Les jeunes emploient les termes de sa**** ou chienne sans savoir à quoi ils renvoient. Or, lorsqu’on emploie le langage de façon imprécise, cela signifie que l’on a du mal à penser le monde. Le risque est de ne plus recourir aux mots, et de passer à l’acte.» a affirmé la philosophe Michela Marzano. Le langage vient en premier de l’éducation : «Les parents eux-mêmes se parlent mal», note le psychanalyste Didier Lauru.

Nous avons fait un sondage sur quelques personnes allant de 10 à 14 ans. Mais nous nous sommes vite aperçu que même sur peu de personnes, les résultats ont été flagrants et inattendus.

Personnes contre l’égalité hommes-femmes : 50%

Personnes pour l’égalité hommes-femmes : 44%

Personnes sans avis concernant ce sujet : 6%

Par contre un garçon s’il est tout seul vous présentera son véritable avis personnel, en revanche, en groupe, il détournera la question en lançant une provocation plus ou moins vulgaire ou des blagues vaseuses. Ils n’osent pas montrer leur propre avis,de peur de passer pour «une tapette» comme ils le disent si souvent.

Chloé

Publicités
 

11 Responses to “Sondages et témoignages sur le sexisme en collège”

  1. Pau-lyne. Says:

    Je suis tout à fait d’accord avec vous.
    Ca peut aller de simples critiques banales jusqu’aux insultes « osées ».
    Mais c’est chouette que des gens témoignent, cela ne se fait pas souvent !
    Je n’en reviens pas qu’il y ai plus de personnes contre l’égalité hommes-femmes. Nous sommes toutes aussi travailleuses qu’eux, voir parfois plus !

  2. Caimi Says:

    C’est bien d’avoir fait cet article! J’espère que ceux qui liront votre article seront d’accord avec vous. Moi pour ma part, je suis entièrement d’accord avec ce que vous avez écrit. J’espère que quand il liront cet article ils réfléchiront à ce qu’ils verront la prochaine fois. Mais nous ferions mieux aussi, nous les filles, d’essayer de nous défendre, et si nous sommes agressées en compagnie d’une ou plusieurs amies de défendre la personne… en gros de se serrer les coudes. C’est vraiment attristant de voir que la moitié de la population et CONTRE l’égalité des hommes et des femmes. Nous sommes faits pareil! On est peut-être des fois plus intelligentes qu’eux mais ils veulent que ce soit eux qui règnent sur nous. Je ne trouve pas ça normal mais bon… en tout cas merci pour cet article, ça leur fera peut-être ouvrir les yeux.

    • henriboudon Says:

      Attention à l’interprétation de l’article: on ne peut pas dire comme dans le précédent commentaire que « la moitié de la population est contre ». Les auteurs de l’article ont interrogé pour leur enquête un échantillon de jeunes ados du collège, dont les réponses étaient influencées par le comportement de leurs copains. Donc, il serait plus juste de dire : « la moitié des garçons interrogés au collège ont affirmé, en présence de leur groupe d’amis, qu’ils étaient contre la parité ».
      Interrogé seul, un garçon n’apporte pas les mêmes réponses…

    • Chloé Says:

      oui c’est sûr, mais nous n’avons interrogé que quelques personnes pour nous donner un avis.
      Et puis comme je l’ai dit dans l’article notre avis vient souvent de l’éducation que nous avons reçu, après chacun a son propre avis. Et puis il y a aussi des filles qui ont voté contre.
      Mais merci quand même pour le commentaire.

      • caimi Says:

        De rien pour les commentaires! Mais c’est vrai que si les parents éduquaient un peu mieux leurs enfants peut-être qu’aujourd’hui on en serrait pas là mais bon. Peut-être qu’aussi les garçons ne le pensent pas vraiment, peut-être qu’ils ont des problèmes et que c’est pour ça qu’ils nous agressent ils ont besoin de se venger sans vraiment le savoir ( je fait juste une supposition ).

      • Chloé Says:

        oui et puis ils ont je pense honte de leur avis. Mais ton/votre hypothèse marche aussi peut être dans certains cas.

  3. anonyman Says:

    j’aimerais bien que les garçons arrêtent mais certaines filles le font envers les garçons et ça on s’en fiche !!!

  4. katniss Says:

    je trouve ça extrêmement choquant………
    Car une femme a autant de droits qu’un homme mais les jeunes garçons quand ils disent qu’ils ont plus de droits ils ne comprennent pas forcément …

    • Chloé Says:

      Oui c’est vrai on répète ce qu’on entend sans vraiment savoir si c’est vrai ou pas.

      • Meteor-blood Says:

        De toutes façons chaque sexe a ses qualités et ses défauts donc c’est un 50 50 donc égalité après d’autres pensent ce qu’ils veulent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s