Crayon H.B.

Le blog journal du collège Henri Boudon

L’avortement, le choix d’une vie 12 février 2013

Filed under: Actualités — Chloé @ 12:41
Tags: ,

L’avortement c’est en quelque sorte choisir sa vie.

Certaines femmes choisissent d’avorter car elles sont trop jeunes et qu’elles ne sont pas prêtes, d’autres car elles ont trop d’enfants, pas assez d’argent… 200 000 avortements sont déclarés en France par an. Le chiffre est stable depuis 30 ans.

Et puis il ne faut pas confondre IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) et IMG (Interruption Médicale de Grossesse). L’IMG peut être indiquée lorsque la grossesse met en danger la vie de la mère, ou lorsque le fœtus est atteint d’une maladie grave et incurable au moment du diagnostic. L’IMG est possible en France à tout âge et jusqu’au terme de la grossesse. Avec l’avortement (IMG) et les dépistages des maladies, le nombre de naissances d’enfants malades ou souffrant de malformations a considérablement diminué.

Pour justifier notre opinion, nous pouvons regarder les pour et les contre:

Pour : la femme a le droit de disposer librement de son corps.

Contre : La femme n’est pas seule en jeu : elle porte la vie d’un être absolument unique que la société a le devoir de protéger.

Pour : L’avortement doit être reconnu comme un acte médical comme les autres.

Contre : L’avortement est un acte médical à part qui engage l’éthique de chacun. Pour preuve, la loi accorde aux médecins le droit de refuser de pratiquer cet acte.

Il faut quand même garder en tête qu’une femme qui décide d’avorter a ses raisons, en revanche certaines adolescentes prennent l’avortement comme un moyen de contraception, ce qu’il n’est pas. L’avortement est une décision très difficile à prendre pour une femme, elle se sentira confuse, coupable de la mort d’un petit être. Il ne faut pas prendre de décision immédiatement ; il faut se laisser le temps de réfléchir et peut-être de peser le pour et le contre. Après un avortement, la femme garde de petites séquelles psychologiques, elle peut même passer par la dépression jusqu’à regretter son choix.

En France, la femme a jusqu’à 10 semaines pour prendre sa décision. Elle pourra avorter après ce délais seulement si l’enfant est porteur d’une maladie grave.

Un nom très important devrait vous venir à l’esprit quand on perle d’avortement: Simone VEIL. Cette femme politique a joué un rôle déterminant en faveur de la loi autorisant l’interruption médicale de grossesse le 17 janvier 1975. Cette loi s’appellera «LOI VEIL» et elle légalisera aussi l’interruption volontaire de grossesse. Elle devient et reste depuis longtemps une personnalité politique très appréciée en France.

Chloé

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s