Crayon H.B.

Le blog journal du collège Henri Boudon

Les accidents nucléaires 7 mai 2013

Filed under: Actualités — Hemma @ 09:45
Tags:

Les centrales nucléaires produisent de l’énergie, on ne va pas rentrer dans le fonctionnement détaillé de ce système. Revenons par contre sur certain accidents du à ce « système ».

Fukushima, 11 Mars 2011. Le large du Japon est frappé par un séisme de magnitude 9,0 sur l’échelle de Richter, provoquant un tsunami qui va frapper la centrale nucléaire de Fukushima. La centrale était conçue pour résister à un tsunami qui peut  produire une vague de cinq mètres de haut, sauf que la vague mesurait dix mètres de haut, un léger problème pour la centrale. L’eau va s’infiltrer dans les systèmes de commandes, qui  permettent  de contrôler le réacteur. Les ouvriers chargés de surveiller le réacteur se retrouvent coincés dans la seule pièce où ils peuvent contrôler le réacteur, sans électricité les ouvriers ne peuvent rien faire. Le réacteur est sans surveillance, l’eau continue de s’infiltrer dans les commandes et dans le réacteur. Les ouvriers cherchent désespérément une solution sauf que la seule solution est de fermer la porte d’entrée au réacteur manuellement, dans la pièce de commande un loquet existe pour fermer la porte à distance sans électricité mais les ouvriers ne le savent pas. L’eau est à pratiquement la totalité du réacteur, ce qui permet de refroidir le cœur du réacteur, ce qui empêcherait une fusion. La quantité d’énergie libérée lors d’une fusion deviendrait incontrôlable. Le gouvernement est averti, pensant que le réacteur est protégé grâce à l’eau qui le refroidit et va donc annoncer qu’il n’y a aucun danger et que tout est sous contrôle. La vision du danger du gouvernement aurait pu être plausible, mais le problème c’est que l’eau diminue rapidement, et quand les ouvriers s’en rendent compte il est trop tard: la fusion a déjà commencé et rien ne peut l’arrêter. Certains ouvriers vont se sacrifier pour refroidir le réacteur manuellement mais sans grande connaissance de la marche à suivre pour ce genre d’intervention.

Une partie des habitants proches de la centrale sont évacués mais il est trop tard: les radiations sont poussées par le vent beaucoup plus loin que le secteur autour de la centrale. Donc résultat: cancers multiples à venir pour une majeure partie de la population, air toxique, végétation empoisonnée,…

L’homme crée donc des machines auto-destructrices qu’il ne contrôle plus. Quand on reprend les causes des accidents nucléaires en détail, on se rend compte que ce sont de simples eurreurs humaines qui auraient pu être évitées. Le problème est du surtout au fait que la marge erreur – accident est fine, dans une entreprise on oublie d’envoyer un dossier, on l’envoit le lendemain, dans une centrale nucléaire on oublie de tourner la manivelle de refroidissement du réacteur avant de rentrer chez soi… le réacteur chauffe est engendre une explosion. Ce ne sont bien-sûr que des exemples mais qui reviennent à retracer pourquoi de telles choses arrivent, ce qui est normal car l’être humain joue avec plus grand que soi et s’étonne des conséquences.

La grande excuse des patrons de centrales pour calmer les reproches sur leurs exploitations nucléaire est : « vous êtes bien heureux d’avoir l’électricité et l’eau courante à domicile, le risque d’accident est tellement infime que je ne vois pas où est le problème. »

Bien sur le risque d’accident est tellement bas que 1 accident nucléaire peut signer l’arrêt de mort de plus de 2500 personnes dans quelques années pour cancers, malformations,…

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s